Parcs de stationnement couverts

Parcs de stationnement couverts Parcs de stationnement couverts

  • Problématique

  • Solutions VIM

  • Réglementation

Contraintes d'environnement

  • Pollution par les véhicules : CO, NO, NO2, gaz nocifs et inflammables, particules fines…
 

Enjeux pour les biens et les personnes

  • Qualité d’air (Santé)
  • Préservation du bâti
  • Sécurité des personnes
 

Enjeux techniques et d’exploitation

  • Limiter les concentrations de gaz nocifs
  • Mettre en œuvre les débits suffisants / règlementaires
  • Limiter la transmission du bruit : intérieur / extérieur
  • Extraire les fumées en cas d’incendie
  • Faciliter l’installation, le commissionnement et l’exploitation
  • Faciliter la maintenance / télémaintenance des équipements

Ventilation

  • Extraction d’air vicié et introduction d’air neuf pour limiter la concentration des gaz nocifs ou inflammables (dont CO / NO / NO2)

Désenfumage mécanique

  • Extraction mécanique, relayage électrique, introduction mécanique ou naturelle
  • Respect des règlementations dans les bâtiments d’habitation et ERP

Ventilation


| Instruction du 3 Mars 1975 relative aux parcs de stationnement couverts |
| Avis du 14 décembre 1998 sur la qualité de l'air dans les ouvrages souterrains ou couverts |

Ventilation et sécurité incendie


| Arrêté type 331 bis (rubrique 2935) - Parcs de stationnement couverts et garages, hôtels de véhicules à moteur |
| Arrêté du 9 mai 2006  - Risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public (parcs de stationnement couverts) (ERP type PS)
|
| Arrêté du 30 décembre 2011 portant règlement de sécurité pour la construction des immeubles de grande hauteur et leur protection contre les risques d'incendie et de panique
|
| Arrêté du 31 Janvier 1986 modifié relatif à la protection contre l'incendie des bâtiments d'habitation |


Sécurité incendie


| Arrêté 9 mai 2006 modifié - PS Parcs de stationnement couverts |

Désenfumage


Extraits des établissements du type PS. Parcs de stationnement couverts

  • ART. PS 18 DÉSENFUMAGE
§ 3. Désenfumage mécanique.
Le désenfumage est réalisé mécaniquement dans les niveaux situés au-dessous du niveau de référence ainsi que dans les niveaux du parc en superstructure, à l’exception des cas prévus aux troisième et quatrième alinéas du § 2 ci-dessus et des cas particuliers où le parc dispose de niveaux répondant aux conditions de désenfumage naturel justifiées par une étude au moyen de l’ingénierie du désenfumage, et dans ces niveaux uniquement.
Le désenfumage mécanique s’effectue par compartiment et assure un débit d’extraction minimum correspondant à 900 mètres cubes par heure, par véhicule et par compartiment. Cette valeur peut être réduite à 600 mètres cubes par heure, par véhicule et par compartiment, si le compartiment est équipé d’un système d’extinction automatique du type sprinkleur.
Les amenées d’air peuvent être naturelles ou mécaniques. Dans le cas d’amenées d’air mécaniques, le débit d’amenée d’air doit être de l’ordre de 0,75 fois le débit extrait avec une tolérance de plus ou moins 10 %.

§ 4. Dispositions techniques.

4.1. Bouches de désenfumage naturel et mécanique :
Les bouches de désenfumage sont disposées afin de permettre un balayage satisfaisant et d’obtenir le débit escompté.
Les bouches d’amenée d’air se situent en partie basse du compartiment à désenfumer ; ces amenées d’air sont réalisées soit par des ouvertures en façade soit par des conduits.
Les bouches d’extraction sont installées en position haute dans le volume à désenfumer. Elles sont interdites dans les rampes intérieures du parc.

4.2. Conduits de désenfumage :
4.2.1. Conduits de désenfumage naturel :
Les conduits de désenfumage naturel répondent aux dispositions suivantes :
leur section est au moins égale à la surface libre des bouches qu’ils desservent par niveau;
le rapport de la plus grande à la plus petite dimension de la section des conduits et des bouches est inférieur ou égal à 2
Ces dispositions s’appliquent aussi aux conduits des amenées d’air naturel d’un système de désenfumage mécanique.
Dans ce dernier cas, les ouvertures d’amenées d’air sont d’une surface minimale de 9 décimètres carrés par véhicule lorsque le débit d’extraction exigé est de 900 mètres cubes par heure et d’une surface minimale de 6 décimètres carrés par véhicule lorsque le débit d’extraction exigé est de 600 mètres cubes par heure.

4.2.2. Conduits de désenfumage naturel et mécanique :
Les conduits de désenfumage sont réalisés en matériaux de catégorie M0 ou A2-s2, d0 et sont stables au feu de degré 1/4 d’heure tel que défini au § 1.2 de l’annexe 5 de l’arrêté du 22 mars 2004 relatif à la résistance au feu des produits, éléments de construction et d’ouvrages.
Dans la traversée du parc, les conduits de désenfumage ainsi que leurs trappes et portes de visite sont coupe-feu de degré 1/2 heure ou EImulti 30 (ve ou ho), sauf dans le compartiment desservi. S’ils traversent d’autres locaux, ils sont du même degré coupe-feu que les parois traversées.
Les conduits de désenfumage du parc sont indépendants par niveau et par compartiment tant pour l’arrivée d’air frais que pour l’évacuation des fumées. Ils peuvent déboucher dans un système collecteur dans le cas d’une extraction mécanique, à condition que la hauteur de recouvrement corresponde au moins à la hauteur d’un niveau.
Le débouché des exutoires et des conduits d’évacuation des fumées se trouve en dehors des parties de toiture pour lesquelles une protection particulière est demandée à l’article PS 10.

4.3. Ventilateurs de désenfumage :
Les ventilateurs d’extraction assurent leur fonction pendant 2 heures à 400°C ou sont classés F400 120.
Ces exigences peuvent être réduites à 200°C pendant deux heures ou F200 120 si le compartiment est équipé d’un système d’extinction automatique du type sprinkleur.
Chaque ventilateur est alimenté par un circuit qui lui est propre dans les conditions prévues à l’article EL 16, § 1 et 2, des dispositions générales du règlement.
Pour éviter que les effets d’un sinistre n’affectent leur fonctionnement, les ventilateurs d’extraction, y compris leurs moteurs, sont éloignés de tout véhicule en stationnement par un espace vide minimal de 3 mètres. Lorsque cette distance ne peut être directement respectée, la mise en place d’un élément constructif répondant aux dispositions ci-dessous est considérée comme satisfaisante :
il est réalisé en matériaux incombustibles et pare-flammes de degré égal au degré coupe-feu du plancher haut du niveau correspondant avec un maximum de 1 heure, REI 60 en cas de fonction porteuse, ou EI 60 ;
la distance de 3 mètres prévue ci-dessus est vérifiée en le contournant, quel que soit le plan choisi.
Le débouché des conduits d’évacuation des fumées des parcs de stationnement d’une capacité inférieure ou égale à cent véhicules peut être installé en façade s’il n’existe aucune baie établie à moins de 8 mètres au-dessus d’eux ou à leur aplomb, ni dans une zone de 4 mètres de part et d’autre. Il en est de même pour le débouché des conduits d’évacuation d’air naturel communiquant directement avec l’extérieur.

4.4. Dispositifs de commandes manuelles :
Dans les parcs d’une capacité inférieure ou égale à 1 000 véhicules ainsi que dans ceux d’une capacité supérieure à 1 000 véhicules équipés d’un système généralisé d’extinction automatique du type sprinkleur, un dispositif de commandes manuelles regroupées, prioritaires et sélectives par compartiment, suffisamment renseignées pour permettre l’arrêt et la remise en marche des ventilateurs, est installé au niveau de référence, à proximité de chaque accès des véhicules. Dans tous les cas, le dispositif de commandes manuelles est signalé de façon parfaitement repérable de jour comme de nuit.
Dans le cas d’un parc disposant de plusieurs dispositifs de commandes manuelles regroupées, l’utilisation d’un de ces dispositifs entraîne l’inhibition des autres.
Pour les autres parcs, les commandes de désenfumage sont regroupées à l’intérieur du poste de sécurité défini à l’article PS 26.

4.5. Le désenfumage des escaliers desservant les parcs de stationnement n’est pas obligatoire.

§ 5.
Le recours à l’ingénierie du désenfumage est autorisé pour les parcs de stationnement couverts. Dans ce cas, le maître d’ouvrage fait appel à un organisme reconnu compétent par le ministre de l’intérieur. Après accord de la sous-commission départementale pour la sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les ERP/IGH, sur les hypothèses et les scénarios retenus, cet organisme produit un rapport d’étude qui précise notamment :
les modèles et codes de calculs utilisés ;
les critères d’évaluation des risques ;
les conclusions au regard de ces critères.

  • ART. PS 26 POSTE DE SECURITE


Le poste de sécurité est :
- d’accès aisé et implanté au plus, au premier niveau réservé au stationnement situé au-dessus ou au-dessous du niveau de référence ;
- accessible en permanence depuis le niveau d’accès des services de secours par une circulation ou un escalier devant satisfaire aux dispositions de l’article PS 13, § 4, ou au moyen d’un dispositif équivalent ;
- en mesure de recevoir notamment les alarmes restreintes transmises par postes téléphoniques, déclencheurs manuels, installation de détection et/ou d’extinction automatique. De plus, les dispositifs de commande d’alarme, de compartimentage et de désenfumage définies à l’article PS 18, § 4.4, deuxième alinéa, doivent être regroupés à l’intérieur de celui-ci ;
- protégé par des parois coupe-feu de degré 1 heure, REI 60 en cas de fonction porteuse, ou EI 60 et équipées de porte(s) pare-flammes de degré 1 heure ou E 60. Si, pour des raisons d’exploitation, des parties vitrées sont installées, elles sont pare-flammes de degré 1 heure ou E 60. Ces dispositions ne s’appliquent pas aux façades.

Il peut être implanté dans le local d’exploitation du parc.

Télécharger le guide des règles de l'art à appliquer selon les types de parcs et types d'application (confort/désenfumage)

Nos références

Close Open LA BOURSE 701 PLACES - JEAN JAURES 890 PLACES - LES SALINIERES 412 PLACES

Parcs de stationnement tertiaires

33 - Gironde

AQUITAINE AIR


Produits installés :


Close Open PARKING CENTRE COMMERCIAL ALLIANZ RIVIERA (1300 PLACES)

Parcs de stationnement tertiaires

06 - Alpes-Maritimes

CRUDELI


Produits installés :


PARKING ECO QUARTIER - STRASBOURG

Close Open PARKING ECO QUARTIER - STRASBOURG

Parcs de stationnement tertiaires

67 - Bas-Rhin

EIFFAGE THERMIE

EDA


Produits installés :


Close Open PARKING GARE SUD EURORENNES (1200 PLACES) - RENNES

Parcs de stationnement tertiaires

35 - Ille-et-Vilaine

ENGIE AXIMA

TPF INGENIERIE


Produits installés :


PARKING HOTEL DE VILLE - POITIERS

Close Open PARKING HOTEL DE VILLE - POITIERS

Parcs de stationnement tertiaires

86 - Vienne

EIFFAGE THERMIE

ICR / LBE


Produits installés :


Close Open PARKING MAYOL (1488 PLACES) - TOULON

Parcs de stationnement tertiaires

83 - Var

HELIO FROID SN

X
Your cart 0